Shoe challenge #1

Publié le par s & e

J'ai tenu ma promesse, j'ai porté mes richelieux deux jours de suites et j'ai, je pense, réussi à les accorder plus ou moins chacun de ces deux jours. Ils n'ont d'ailleurs pas été tout roses pour moi, je me suis rendue compte que ces chaussures ne sont pas faciles à porter à tout point de vue. Etant grises, j'ai assez de mal à les associer avec tout (jean noir ou foncé mais pas de brut ou clair, aves une robe c'est assez moyen...du moins avec celles que j'ai) je dois donc me limiter à la même chose (heureusement que ce petit challenge n'a duré que deux jours je vois mal comment j'aurai pu faire s'il avait duré plus longtemps...j'auais abandonné T.T) Et puis techniquement parlant c'est chaussures sont très inconfortables, heureusement que je n'ai pas eu de marathon à faire ces deux derniers jours sinon j'aurai une fois encore sûrement abandonné. Je ne m'étais pas encore rendue compte de leur inconfortabilité étant donné que le peu de fois que je les ai mises je n'ai pas ou très peu marché mais je peux vous dire que je les ai sentis mes pieds hier et aujourd'hui!
Enfin je parle, je parle (comme toujours) mais vous voulez sûrement des résulats!

En voilà...



Mercredi, first day:


J'ai donc ici associé la paire avec une tenue assez sobre: de bas en haut, un slim noir reboulé H&M, un top NafNaf, une veste noire (plus moyen de me rapeler où je l'ai achetée tout ce que je sais qu'elle doit bien avoir 3 ou 4 ans) et  un foulard Pierre Balmain.

Jeudi 2nd/last day:

J'ai voulu jouer la carte de la simplicité étant donné de ma visite en famille donc pas trop de recherche, je l'avoue.
Toujours de bas en haut un jean droit Liberto, un tee shirt loose Soft Grey, un foulard chiné à la friperie d'Emmaüs tout récemment (je vous en parlerai bientôt) et quelques bracelets Ubu création et Biche de berre.


Voilà les amis, challenge réussi !?
 
                                                                                                                                                                                                          S.

Commenter cet article